Vivre et en France et Travailler en Suisse

Habité en France et profiter du travail en Suisse

 

J’accueille aujourd’hui Frédéric que j’ai connu à la fac, il nous présente la vie en France et le travail en Suisse. Comment profiter des 2 situations (vivre en France et avoir un salaire expatrier à l’étranger.

 

Bonjour Fred,

Peux-tu nous présenter ce que tu fais dans la vie?
Je travaille actuellement au CERN (Centre Européen sur la Recherche Nucléaire) par le biais de SOTEB, une entreprise extérieure.

Le CERN pratique diverses expériences très pointues dans le domaine de la physique des particules. Il possède pour cela le LHC (Grand collisionneur d’Hadrons) qui est composé, entre autre, d’un anneau où passent des protons à la vitesse de la lumière, ou presque. Cet anneau est situé dans un tunnel enterré à 100m sous terre et à une circonférence d’environ 27km. Je vous laisse imaginer la taille de l’anneau et des installations pour son fonctionnement.

Pour en revenir à ce que je fais dans la vie, je travaille dans le département CV (Cooling & Ventilation) afin de gérer le traitement de l’air des nombreux bâtiments dont dispose le CERN. Pour cela je conçois des installations pouvant gérer 1000m3 d’air par min. Dans ce métier, je peux aussi bien mettre en place un réseau de distribution d’eau glacée, qu’un réseau de ventilation. Ceux-ci fonctionnant ensemble pour traiter l’air d’un bâtiment.

 

Tu travailles en suisse mais en vivant en France, qu’est-ce que ça implique en gros?
Il y a plusieurs domaines dans lequel ce mode de vie influe.

Au niveau professionnel il y a le salaire, la durée du travail, les congés et jours fériés, la sécurité de l’emploie. En gros travailler en suisse implique un salaire plus élevé mais avec un de temps de travail plus élevé (40h hebdo minimum) et moins de congé (4 semaines). Les jours fériés sont le plus souvent différents de ceux en France. Et à savoir, un CDI suisse n’est pas aussi sécurisant qu’en France. En suisse, les employeurs peuvent vous licencier beaucoup plus facilement.

Pour le quotidien il y a l’assurance santé, le chômage, la gestion de son argent et la retraite. Lorsque l’on travaille en suisse, on est plus couvert par la sécurité sociale. Il faut donc se tourner soit vers la Suisse (très cher), soit la CMU (pas très efficace), soit par une assurance privé française. On dispose de 3 mois à compter du premier jour de travail pour faire son choix, sinon on est affilié d’office à la LAMAL (sécurité social Suisse). En ce qui concerne le chômage, s’il est partiel c’est la Suisse qui s’en occupe, sinon c’est la France. Au niveau de son argent, il faut le plus souvent obligatoirement ouvrir un compte en suisse. En ce qui concerne la retraite j’en parlerai un peu plus tard.


 

Es-tu payer en Euros ou en Franc suisse?
Lorsque l’on travaille en Suisse, on est le plus souvent payé en Franc Suisse, ce qui est mon cas. Je parlais de banque précédemment. En fait soit votre employeur accepte de virer le salaire directement en France et à ce compte-là il n’y a rien à faire (assez rare). Soit il vous demande d’ouvrir un compte Suisse. A ce moment-là vous avez plusieurs solutions pour rapatrier votre salaire. Soit vous retirez en espèce pour les changer dans l’autre monnaie, soit par chèque, soit par virement. Personnellement, j’ai choisi de virer manuellement une grande partie de mon salaire en France tous les mois.

 

Paies-tu des taxes ou cotises-tu pour ta retraite française?
En ce qui concerne les taxes, cela dépend du canton ou vous travaillez, de votre situation maritale et de vos déplacements vers le lieu de travail. En ce qui me concerne (canton de Genève, célibataire, rentrant en France tous les jours), je paie mes taxes directement à la source. C’est-à-dire qu’elles sont prélevées directement sur mon salaire. Le salaire que je perçois et donc net d’impôt.

Au niveau de la retraite, ça se passe en suisse puisse que l’on ne cotise plus en France. Le système se compose de 3 piliers. Pour faire simple, les 2 premiers sont obligatoires et gérés sans intervention de notre part. Le 3eme pilier est facultatif et permet de construire un capital de retraite tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt sur son salaire.

 

J’ai entendu dire que pour trouver un logement à Genève ou en suisses, c’était assez chère, n’as-tu pas envisagé d’aller vivre en suisse plutôt qu’en France?
En effet se loger en suisse est assez cher, tout comme le cout de la vie. Sachant cela je n’y ai jamais vraiment réfléchi. Pour moi c’était évident que c’était  mieux ainsi. Mais peut être que je me trompe.  A méditer !

Que peux-tu conseiller au gens qui veulent faire la même chose?

Si des personnes veulent venir dans la région pour tenter leur chance, je leur conseil de trouver un emploi suisse au plus tôt. Le cout de la vie le long de la frontière suisse est plutôt élevé. Et travailler en France dans ces conditions, comme je l’ai fait au début, rend la gestion de son budget délicate. Une exception, vous pouvez vous installer plus loin où c’est plus accessible financièrement. Mais il faut aimer faire de la route pour aller travailler tout en comptant sur les bouchons !

Pour la recherche d’emploi, je vous conseille les sites spécialisés jobups.ch ou jobs.ch. Vous y trouverez des infos utiles. Surtout une fois votre contrat décroché, ne perdez pas de temps pour votre sécurité social car 3 mois c’est vite passé !

Sinon en dehors de tout ça, la région est très sympa et très diversifié. Pour les amoureux de la montagne il y a de quoi faire entre le ski et la randonnée entre autre. Et pour ceux qui aiment le sable, il y a plusieurs plages le long du lac Léman.

 

Un dernier mot ou phrase?

Je suis venu, j’ai vu et ça m’a plu. La vie en région parisienne ne me manque pas. Je crois que tout est dit !

 

Retrouvez d’autres informations sur le travail à l’étranger ici.

 

crabetan

Fan de voyage, j'ai déjà vécu l'expatriation avec le Visa Vacances travail en Australie où j'ai exercé une dizaine d'emplois, dans ce blog, je vous conseille pour travailler et voyager en même temps

6 pensées sur “Vivre et en France et Travailler en Suisse

  • 11 octobre 2012 à 17 h 03 min
    Permalink

    Article très intéressant, surtout du fait que j’ai passé ma scolarité à Mulhouse, non loin de la frontière suisse. Je dois avouer également que j’ai postulé pour de nombreuses entreprises suisses en étant attirée par le niveau de salaire, sans pour autant être consciente des inconvénients évoqués tels que bancaires ou administratifs. Et c’est vrai que la région est vraiment très belle!

    Répondre
  • 27 novembre 2012 à 17 h 54 min
    Permalink

    Moi je suis dans ce cas, à savoir j’habite en France près de la frontière à Annemasse et je bosse à Genève. Cela fait 1 an que je suis dans cette situation et mis à part le salaire double, et les offres d’emploi plus importante dans mon domaine, la vie est pareil pour moi. N’hésitez à franchir le pas, en plus les Suisses ont une manière de travailler différente et intéressante.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 à 21 h 40 min
    Permalink

    Il n’y a pas eu dernièrement des manifestations à Genève contre les frontaliers français, qui profitent des avantages financiers liés à la Suisse?
    Il y a aussi un autre avantage, c’est de pouvoir accéder à des prets immobiliers en France et en Suisse.

    Répondre
  • 21 février 2014 à 19 h 39 min
    Permalink

    si on habite sur les frontière je pense c’est une des meilleures solutions pour casser la routine et le stresse surtout dans un Pays comme la Suisse.

    Répondre
  • 28 juillet 2014 à 14 h 40 min
    Permalink

    Ce n’est absolument pas de l’arnaque, c’est une expérience tout simplement à saluer.
    Penser à améliorer sa situation financière n’est pas un crime.
    Bon courage à vous tous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *